green energie

Energie Green

Questions fréquemment posées

Nous fournissons un service complet pour la rénovation énergétique efficace et durable.

Pompe à chaleur

Une pompe à chaleur chauffe votre logement en puisant des calories dans l’air extérieur

Combien de temps est garantie une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est garantie 10 ans mais pas de la même manière au cas par cas. L'application est différente si la pompe à chaleur a été installée pendant la construction ou ultérieurement. Cas 1 : Installation d'une pompe à chaleur lors de la construction d'un bâtiment Dans ce cas la garantie de 10 ans est très classique. Le professionnel du bâtiment sera tenu responsable des pannes qui pourraient survenir après l'installation de la pompe à chaleur air/eau sur le chantier pendant dix ans à compter de la réception des travaux. Cas 2 : Installation d'une thermopompe après construction Auparavant, seule une garantie de deux ans sur deux ans était valide. Cependant, depuis l'arrêt de la Cour de cassation, la garantie décennale s'applique également dans de tels cas. Le constructeur sera responsable de toute panne de votre appareil pendant 10 ans à compter de l'installation de la pompe à chaleur.  

Comment bien utiliser sa pompe à chaleur air/air ?

Les pompes à chaleur air-air sont généralement surdimensionnées. Autrement dit, sa production d'énergie est élevée par rapport aux besoins réels de la maison. Si le surplus d'énergie peut couvrir la production d'eau chaude sanitaire, il est important d'éteindre la pompe à chaleur. En ajustant la température de la pompe à chaleur air-air, vous pouvez obtenir la bonne taille pour la maison que vous chauffez. Le réglage correct de la courbe de chauffe apporte de nombreux avantages : Confort thermique accru pendant la période de chauffage, Pertes de chaleur réduites, le réglage de la température de la pompe à chaleur air-air permet d'éviter une consommation d'énergie excessive et d'améliorer les performances de votre système de chauffage.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air/eau ?

Une pompe à chaleur (PAC) air/eau contient un fluide frigorigène capable d'extraire des calories de l'air extérieur. Le liquide se réchauffera automatiquement et reviendra à l'état gazeux. Ce gaz est aspiré par un compresseur électrique qui produit de la vapeur à haute pression. Ce dernier provoque un phénomène naturel de condensation qui permet aux gaz chauds de se reliquéfier et de circuler dans le système de chauffage à l'intérieur de la maison. Enfin, lorsque le régulateur est activé, la pression chute, permettant l'évaporation.

Quelle est la consommation électrique d une pompe à chaleur ?

La consommation électrique d'une pompe à chaleur dépend de plusieurs facteurs, notamment du coefficient de performance (COP) de l'appareil. Plus le COP est élevé, moins la pompe à chaleur consomme d'énergie. En moyenne, la consommation électrique des pompes à chaleur est de 35-51 Wh/m². Cette estimation dépend de l'équipement (géothermie, aérien, etc.) et de son COP. A titre d'exemple, la consommation d'une pompe à chaleur air/eau est estimée en moyenne à 51 kWh/m² selon l'appareil.

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Les pompes à chaleur sont une solution de chauffage de plus en plus populaire. Effectivement, elle a l'avantage d'être écologique et économique à long terme. Choisir ce système, c'est choisir un mode de chauffage utilisant des énergies renouvelables.   Les pompes à chaleur se distinguent par leur source froide (où la chaleur est extraite) et source de chaleur (où la chaleur est restituée). Il existe trois types principaux.   Pompe à chaleur air-air (l'air est prélevé et réinjecté dans l'air) Pompe à chaleur air-eau (l'air est prélevé et réinjecté dans le réseau d'eau) Eau- pompe à chaleur sur eau (prélevée sur réseau phréatique/réinjectée sur réseau d'eau)  

Quelle pompe à chaleur pour plancher chauffant ?

Les pompes à chaleur air/eau ou les pompes à chaleur géothermiques sont recommandées pour l'alimentation en chauffage par le sol. Dans la plupart des cas, pour la pompe à chaleur pour plancher chauffant, le modèle air-eau gagne en raison de la configuration spécifique requise pour installer le modèle géothermi

Quelles aides en 2022 pour une pompe à chaleur ?

Il y a plusieurs aides disponibles, voici un aperçu des aides en 2022 pour une pompe à chaleur :

  • -Prime Énergie Monexpert (montant maximal) : Jusqu'à 295 €

  • -MaPrimeRénov' : Jusqu'à 11 000 €

  • -Prêt avance rénovation : En attente de finalisation de la création du dispositif

  • -Eco-PTZ : Jusqu'à 7 000 € pour une seule opération de travaux et jusqu'à 50 000 € pour un bouquet travaux

  • - MaPrimeRénov' Sérénité : Jusqu'à 50% du montant HT des travaux (dispositif plafonné à 30 000 €)

  • - Chèque énergie : Jusqu'à 277 €

  • - Aide des collectivités locales : en fonction de votre lieu de résidence. Toutes les collectivités n'en proposent pas.

  • - Dispositif Denormandie : Réduction d'impôts sur le revenu allant jusqu'à 21%

  • - Exonération de taxe foncière

  • - Exonération de 50% ou de 100% de la taxe foncière

  • - TVA à taux réduit

  • - TVA à 5,5% au lieu de 20%

Poêles à granulés

Les granulés fabriqués à partir de sciure de bois sont à la base du fonctionnement des poêles à granulés de bois. L’humidité est très faible. Cela fait des granulés de bois  un excellent biocarburant

poêle a granules

Combien consomme un poêle à granulés ?

La consommation du poêle à granulés est d'environ 2 tonnes sur une année. Les prix pour un sac de 15 kg varient entre 3,50 € et 4 € selon les prestataires. La consommation annuelle d'un poêle à granulés est donc estimée à environ 550 € pour 2 tonnes de granulés achetés au prix courant du marché. La sacoche de réservoir facile à ranger permet d'économiser de l'espace. Des conteneurs robustes de 500 kg sont également disponibles, idéaux pour stocker le carburant dans les garages, les sous-sols, etc. La consommation électrique du poêle à granulés est d'environ 1 kW par jour. La période d'utilisation est d'environ 1 an ou plus, environ 6 mois de la fin de l'automne au début du printemps. De ce fait, la consommation d'énergie peut être estimée à environ 180 kW par an, ce qui est très économique.

Comment choisir son poêle à granulés ?

Un poêle à granulés, souvent utilisé en complément d'une autre solution de chauffage, permet de chauffer la pièce principale d'un appartement tout en augmentant la température des pièces adjacentes. Cela est particulièrement vrai dans le cas des poêles à granulés canalisables qui, à l'aide de conduits et de ventilateurs supplémentaires, permettent de chauffer des pièces adjacentes jusqu'à 15 mètres autour du poêle. Poêles à granulés silencieux, programmables ou étanches... il existe de nombreuses solutions pour vos besoins de chauffage. Par conséquent, avant de choisir un poêle à granulés, vous devez vous poser les bonnes questions et choisir la bonne installation pour votre maison

Comment fonctionne un poêle à granulés ?

La chambre de combustion du poêle est automatiquement alimentée en granulés à partir d'une vis sans fin. Les granulés brûlent lorsqu'ils sont exposés à l'air, produisant de la chaleur. Les fumées issues de cette combustion sont évacuées par un conduit et de l'air chaud est soufflé dans la pièce où il se trouve.

Comment installer un poêle à granulés ?

L'installation du poêle à granules nécessite un revêtement de cheminée existant ou la construction d'une cheminée si nécessaire. Dans tous les cas, vous devez connaître le diamètre du canal de connexion. Pour les poêles à granulés, il est généralement de 80 mm ou 110 mm.

Comment régler la flamme d'un poêle à granulés ?

Régler la flamme d'un poêle a granule permet d'améliorer la circulation d'air. Les poêles à granulés de bois sont réglables. En raison des performances légèrement inférieures du brasier, l'appareil produira plus de braises et moins de flamme direct, ce qui entraînera environ 10% de consommation en moins.

faut-il une arrivée d'air pour un poêle à granulés ?

Oui, vous avez besoin d'une alimentation en air si vous voulez que votre poêle fonctionne correctement. De plus, l'utilisation du poêle sans flux d'air supplémentaire peut rendre la pièce en dépression. Le poêle s'arrêtera de fonctionner et passera en mode de sécurité. Si votre poêle à granulés a du mal à brûler votre bois et que vous pensez qu'il ne reçoit pas assez d'air, vous pouvez effectuer un test rapide. Ouvrez vos fenêtres et laissez entrer l'air extérieur dans votre maison. Observez si le feu se rallume progressivement. Si tel est le cas, cela signifie que la pièce était en dépression et que le poêle ne reçoit plus assez d'air pour fonctionner correctement.

Quel poêle à granulés choisir ?

Ne pas surdimensionner. Les performances du poêle doivent correspondre le plus possible à vos besoins. A noter que pour une maison RT 2005, 1m² est supposé nécessiter 100W de puissance, si vous n'avez pas de bilan thermique dans votre logement. Cela signifie que vous avez besoin d'un poêle de 10 kW pour 100 m². Pour les maisons fortement isolées de type RT 2012, 60 W par m² suffisent. Soit un appareil de 6 kW sur 100 m².  

Quelle puissance de poêle à granulés choisir ?

Ne pas surdimensionner. Les performances du poêle doivent correspondre le plus possible à vos besoins. A noter que pour une maison RT 2005, 1m² est supposé nécessiter 100W de puissance, si vous n'avez pas de bilan thermique dans votre logement. Cela signifie que vous avez besoin d'un poêle de 10 kW pour 100 m². Pour les maisons fortement isolées de type RT 2012, 60 W par m² suffisent. Soit un appareil de 6 kW sur 100 m².  

panneaux photovoltaïques

Un panneau solaire est un dispositif convertissant une partie du rayonnement solaire en énergie thermique ou électrique, grâce à des capteurs solaires thermiques ou photovoltaïques.

poêle a granules

Combien de kw produit un panneau photovoltaïque ?

En 2022, la puissance moyenne des panneaux solaires proposés est de 300/330 Wc. La puissance des panneaux solaires installés en général est de 375 Wc.  Tous les modules installés dans le même système ont la même puissance unitaire. Leur addition donne la puissance totale du système photovoltaïque. (Exemple : 24 panneaux x 375 Wc = 9000 Wc ou 9 kWc). A l'inverse, si vous voulez savoir combien de panneaux installer dans votre maison, divisez la puissance totale nécessaire par la puissance unitaire d'un panneau solaire. (Exemple : 9000 Wc / 375 Wc = 24 ou 24 modules solaires).

Combien de panneau photovoltaïque pour une maison ?

Le nombre de modules solaires requis dépend de plusieurs facteurs, notamment la consommation d'énergie annuelle, l'efficacité du système et ses performances. Pour calculer le nombre de panneaux, divisez la consommation annuelle par le facteur de conversion (0,85). Par exemple, si vous utilisez 3500 kWh d'électricité par an, vous avez besoin d'un système avec une puissance de 3500/0,85 = 4117 Wc (watt crête). Un panneau solaire typique a une performance effective d'environ 260 Wc, soit 16 panneaux solaires. 

Combien de panneaux photovoltaïques pour 5000 kw

Pour calculer le nombre de panneaux solaires nécessaires pour générer 5000 kWh par an, il faut connaître le kWh généré pour chaque kWc installé. Divers facteurs influencent cette production, mais on constate que la moyenne française se situe entre 1000 et 1100 kWh par kWc installé. Dans cet exemple, nous gardons le chiffre de 1000 kWh/kWc pour simplifier les calculs. Donc pour générer 5000 kWh par an il faut : 5000 / 1000 = 5 kWc ou 5000 Wc. Si vous choisissez des panneaux photovoltaïques d'une puissance de 300 Wc chacun, vous devrez installer : 5000/300 = 16,6 assiettes. Ainsi, pour générer 5 000 kWh par an, il faudrait installer environ 17 panneaux de 300 Wc.

Comment fonctionne un panneau photovoltaïque ?

Les panneaux sont installés du côté le plus ensoleillé du toit de la maison. Ils sont constitués de nombreuses cellules (ressemblant à des carrés bleus) qui convertissent l'énergie lumineuse qu'ils reçoivent en tension. Toutes les cellules ainsi collectées produisent un courant continu. La quantité d'électricité qu'un panneau photovoltaïque peut générer est mesurée par ses performances. 

Est-il rentable d'installer des panneaux photovoltaïques ?

Malgré toutes les informations sur la rentabilité des modules solaires qui circulent depuis des années, la question de la rentabilité du système solaire en 2022 est toujours justifiée. Tout d'abord, avant de se décider pour ce projet, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur la rentabilité d'investir dans des panneaux solaires pour leur habitation. De plus, l'effet d'économie d'énergie de l'installation de panneaux solaires n'est pas encore bien compris. Enfin, le soutien financier aux ménages choisissant d'installer des panneaux solaires dans leur logement a évolué au fil des ans. Alors, pour rassurer ceux d'entre vous qui hésitent à se lancer dans des travaux de panneaux solaires, rappelez-vous que les panneaux solaires sont une solution viable en termes de production d'électricité aujourd'hui. Cette déclaration n'est valable que si vous avez correctement préparé votre projet.

Faut-il déclarer ses panneaux photovoltaïques ?

Les systèmes d'énergie solaire ne sont pas exonérés d'impôt. Par conséquent, il est nécessaire de déclarer les revenus tirés de l'électricité générée par les panneaux solaires. Cependant, tous les établissements ne sont pas imposés de la même manière et certains sont exonérés d'impôt. Selon la taille de votre système PV et les options de gestion que vous choisissez, vous avez la possibilité de fournir tout ou partie de votre production au réseau. Cette électricité produite sera revendue à l'opérateur de votre choix (ex : EDF). L'entreprise est obligée de vous le racheter. C'est ce qu'on appelle une OA avec « obligation d'achat ». Vous serez alors lié par un contrat d'engagement d'achat. Veuillez le demander lors de votre demande de raccordement au réseau électrique public. L'opérateur achète la production d'électricité au prix du marché. Les prix du marché sont mis à jour tous les trimestres et fixés par le gouvernement par décret douanier. Les revenus de la vente de cette énergie solaire sont imposables.

Quelle aide de l'état pour panneau photovoltaïque 2022 ?

En 2022, l'État a mis en place différentes aides pour l'installation et la mise en route d'un panneau photovoltaïque. Pour bénéficier d'une aide, il faut monter un dossier et le soumettre à différents organismes en fonction du profil du demandeur. Afin de trouver la meilleure aide de l'état pour panneau photovoltaïque 2022, il suffit de se tourner vers votre installateur qui saura vous diriger vers les bons organismes

Isolation des combles perdus

Isolation des combles perdus pour une économie d’énergie

isolation des combles 1€

Combien coûte l'isolation des combles perdus ?

En moyenne, une isolation de combles perdus coûte entre 25 et 60 €/m². Pour arriver à ces prix, il faut additionner deux choses : le prix de l'isolation et le prix de l'installation. L'isolation est une partie importante de votre travail et joue un grand rôle dans le prix final de votre propriété. Pour prendre une décision, nous devons connaître non seulement les principales caractéristiques de chaque isolant, mais également son prix. L'isolant organique (lin, bois, coton...) est 100% écologique et efficace en hiver. En revanche, en été, les performances d'isolation sont moins importantes et les prix sont bien plus élevés que la moyenne. À l'inverse, les isolants synthétiques (polystyrène, polyuréthane, etc.) sont réputés pour leur grande efficacité tout au long de l'année et leur respect de l'environnement. La laine minérale (laine de roche et laine de verre) coupe la poire en deux grâce à son excellent rapport qualité-prix.

Comment isoler des combles perdus ?

La technique de soufflage est la plus couramment utilisée pour l'isolation des combles perdus. Il consiste à pulvériser de l'isolant en vrac directement sur le sol. Cela nécessite l'utilisation d'une machine, cardeuse ou souffleuse, qui écrase l'isolant en flocons puis les souffle dans les combles.

quel est le meilleur isolant pour des combles perdus ?

Le meilleur isolant soufflé est la laine minérale. La laine de roche et la laine de verre ont les meilleures performances d'isolation. Il existe d'autres alternatives, telles que le rembourrage en ouate de cellulose et le polystyrène. L'avantage est un gain de temps et de choix. Tout type de surface peut être recouvert par ce procédé.

Isolation sols

Isolation des combles perdus pour une économie d’énergie

Comment isoler un sol déjà carrelé ?

Si la maison a des sous-sols, des garages et des caves ventilées, c'est-à-dire au sous-sol, le sol carrelé peut être isolé "par le bas". Par conséquent, au moins 7 cm de panneaux isolants PUR (Polyuréthane) et PIR (Polyisocyanurate) sont fixés au plafond. Évitez la laine, qui absorbe l'humidité et rafraîchit le sol. Le même panneau peut être utilisé pour l'isolation "haute". Ici, les travaux seront plus coûteux, car il vaut mieux démolir l'ancien sol. Cependant, il peut être amélioré en ajoutant une isolation entre l'ancien et le nouveau carrelage.

Comment isoler un sol froid ?

Certainement une excellente option pour les sous-sols. Il s'agit d'une membrane Ditra-Heat (qui agit également comme pare-vapeur) associée à une membrane en feutre qui agit comme isolant. En conséquence, le sol est moins susceptible de se refroidir lorsque le chauffage par le sol n'est pas allumé, et moins d'énergie est perdue. L'isolation en liège (type liège mousse noire, imputrescible et durable) ou Styrofoam sont recommandées. Cependant, les sous-sols ne sont pas exemptés et doivent être munis d'un pare-vapeur contre les remontées d'humidité. Les panneaux de polystyrène ou de polyuréthane conviennent à l'isolation des sols. Il est également possible de choisir un isolant plus souple comme la laine de verre. Certains matériaux, comme le liège, sont plus chers, mais conviennent également pour l'isolation des sols.

Comment isoler un sous sol ?

Avant de faire quoi que ce soit, prenez soin de la qualité de l'air. Ce dernier est important pour le confort et la durabilité des futures pièces. Installez une ventilation mécanique contrôlée à double flux pour contrôler l'humidité ambiante sans perdre une grande partie de la chaleur et de la fraîcheur dont vous avez besoin. Aussi bon à savoir : La surface à isoler doit être traitée avec un hydrofuge avant d'appliquer l'isolant. Toutes les grandes quincailleries proposent désormais des produits performants. Cette étape ne doit en aucun cas être omise. Les effets de l'humidité peuvent rapidement avoir des effets dévastateurs sur votre système et sur la santé de vos occupants.

faut-il isoler un sous-sol enterré ?

Un sous-sol mal isolé représente près de 10 % des pertes de chaleur d'une maison. Les sous-sols enterrés peuvent être isolés à travers les murs et les plafonds. Comptez 50-90 €/m² pour les murs intérieurs et 20-50 €/m² pour l'isolation du sol. C'est pourquoi pour améliorer la consommation des énergies, il est pertinent d'isoler un sous-sol enterré.

Quel est le meilleur isolant pour un sous-sol ?

Avec les panneaux, la laine de verre, le polystyrène ou même le polyuréthane sont d'excellentes options pour l'isolation des sols. En ce qui concerne les murs, il est aussi possible de les isoler pour une meilleure économie d'énergie. Si les murs de votre sous-sol sont parfaitement droits, pensez à y mettre de l'isolant. Sinon, il doit être monté sur le dessus du cadre métallique.

Comment isoler un sous sol ?

Avant de faire quoi que ce soit, prenez soin de la qualité de l'air. Ce dernier est important pour le confort et la durabilité des futures pièces. Installez une ventilation mécanique contrôlée à double flux pour contrôler l'humidité ambiante sans perdre une grande partie de la chaleur et de la fraîcheur dont vous avez besoin. Aussi bon à savoir : La surface à isoler doit être traitée avec un hydrofuge avant d'appliquer l'isolant. Toutes les grandes quincailleries proposent désormais des produits performants. Cette étape ne doit en aucun cas être omise. Les effets de l'humidité peuvent rapidement avoir des effets dévastateurs sur votre système et sur la santé de vos occupants.

Quel isolant pour plafond sous-sol ?

L'isolation du sous-sol par le dessous est probablement la technique la plus facile à mettre en œuvre. Les panneaux isolants sont généralement collés au plafond. Cette méthode est facile à mettre en place et maintient une bonne hauteur sous les plafonds. Il est également possible de procéder par pulvérisation. Cela permet d'accéder, notamment aux endroits les plus inaccessibles. Une troisième technique pour isoler un plafond sous-sol consiste à visser des panneaux isolants sur la surface à isoler. Le boulonnage peut être effectué directement au plafond, y compris la rupture de poutres et même de clôtures. Une autre option est l'isolation sous les panneaux des panneaux. Elle consiste à poser une couche de béton mélangée à d'autres matériaux comme le bois et un isolant synthétique comme le polystyrène. Chaque panneau est attaché entre les limons. Idéal si vous ne voulez pas de planchers de bois bas

VMC double flux

Les VMC double flux sont équipées d’un système qui introduit de l’air frais dans l’habitation tout en évitant les déperditions thermiques liées au renouvellement d’air.

Comment fonctionne une vmc double flux ?

Les VMC traditionnelles extraient l'air humide des cuisines et des salles de bains et le remplacent par l'air des évents menant à l'extérieur. Les VMC double flux, quant à elles, extraient l'air vicié de chaque pièce. Au lieu de cela, elle souffle de l'air filtré et chauffé à travers deux circuits séparés. Un échangeur de chaleur récupère les calories contenues dans cet air extrait pour chauffer l'air entrant. Cet air est filtré avant d'être soufflé dans l'habitation.

Comment installer une vmc double flux ?

En rénovation, l'installation d'une VMC double flux s'effectue le plus souvent dans les combles ou dans un local spécifique (le local d'installation doit être isolé). Même si la VMC double flux est plus silencieuse, il est toujours bon de l'éloigner de la chambre. Les filtres doivent également être nettoyés régulièrement ou remplacés une ou deux fois par an, ils doivent donc être facilement accessibles pour l'entretien. Principales étapes de réalisation
  • - Créer un plan d'installation
  • - Percer des trous aux emplacements d'aspiration et d'admission d'air
  • - Installer la sortie d'air et l'entrée d'air
  • - Connecter les distributeurs et les échangeurs de chaleur aux conduits
  • - Installer un échappement de toit et une prise d'air extérieur
  • - Etablir les branchements électriques pour le boitier VMC
  • - Réaliser des tests fonctionnels.

Quel est l'avantage d'une vmc double flux ?

Une VMC double flux assure à la fois l'apport d'air neuf et l'expulsion de l'air vicié dans l'appartement. Il y a aussi moins de perte de chaleur due au renouvellement de l'air. Pour les VMC simple flux, les prises d'air sont placées au-dessus des fenêtres pour permettre l'entrée d'air frais dans le logement. Une VMC simple flux ne peut extraire que l'air vicié de votre logement. Un échangeur de chaleur dans une VMC double flux permet de récupérer la chaleur de l'air vicié et de la transférer à l'air frais. Une VMC double flux est un moyen de réduire les besoins en chauffage, ce qui conduit logiquement à des économies d'énergie.

Quel est l'intérêt d'installer une vmc double flux ?

La VMC double flux assure à la fois une entrée d'air frais et une sortie d'air vicié. Il y a aussi moins de perte de chaleur due au renouvellement de l'air. Pour les VMC simple flux, les prises d'air sont placées au-dessus des fenêtres pour permettre l'entrée d'air frais dans le logement. La VMC double flux maintient l'humidité au minimum. Similaire à la ventilation mécanique contrôlée, la VMC double flux lutte contre la condensation et l'excès d'humidité qui peuvent favoriser le développement d'allergènes (moisissures et acariens).

Quelle vmc double flux choisir ?

En un mot, des repères très simples peuvent vous aider à choisir le meilleur VMC double flux. Elle doit être certifiée NF 205 ou NF VMC. Sans rentrer dans les détails, la norme garantit un rendement VMC supérieur à 85% et une faible consommation énergétique. Avec ces VMC double flux, aucun problème de norme.